Votre métier notre priorité
 

L'allaitement
14-10-2020

Allaitement ? Faisons le point…Il ne faut pas confondre le congé d’allaitement, les pauses d’allaitement et le congé prophylactique. Ce rappel des différentes situations vous éclairera face aux différentes demandes des travailleuses.

Le congé d’allaitement nécessite en principe l’accord de l’employeur. Dans ce premier cas, les deux parties conviennent librement de la durée et des modalités du congé mais attention que la travailleuse ne bénéficie d’aucune rémunération de son employeur (sauf si vous convenez d’une compensation) ni d’indemnités à charge de la mutuelle.

La travailleuse a également la possibilité de prendre des pauses d’allaitement. Cela permet à la travailleuse d’allaiter et/ou tirer son lait.

  • Ces pauses ne sont pas rémunérées par l’employeur et sont prises en charge par la mutuelle.
  • La travailleuse peut bénéficier d’une pause de 30 minutes si les prestations au cours de la journée sont de 4 heures ou plus ou de deux pauses de 30 minutes si les prestations sont d’au moins 7h30.
  • Le moment où les pauses sont prises est à convenir entre les deux parties et les pauses sont inclues dans le temps de travail de la journée.
  • Le droit à ces pauses est reconnu pendant une durée de 9 mois à partir de la naissance.
  • La travailleuse doit avertir son employeur de son désir par recommandé ou par un écrit au moins 2 mois à l’avance (mais les parties peuvent réduire le délai).
  • La travailleuse devra apporter la preuve via un certificat médical ou une attestation qu’elle est bien allaitante.

Par ailleurs, dans l’hypothèse où la poursuite de l’activité professionnelle constitue un risque pour la grossesse ou pour votre travailleuse, la médecine du travail peut constater ce risque et décider d’écarter la travailleuse de son poste de travail.  Il s’agit du congé prophylactique. Dès lors qu’il y a écartement complet, elle sera prise en charge par sa mutualité. Celui-ci est, en général, d’application pendant la grossesse et peut se prolonger durant la période d’allaitement. Pensez à prendre contact avec votre service externe de prévention et protection au travail (exemples : cesi, mensura, liantis…) qui estimera les risques.

L’équipe Pharma RH

Lire la suite...

 

Le repos de maternité
13-10-2020

Cher Client,

Afin de pouvoir vous organiser lorsqu’une de vos travailleuses est enceinte, nous vous rappelons la législation concernant le repos de maternité et les nouveaux changements.

Une travailleuse enceinte a droit à 15 semaines de congé de maternité, composé d’au maximum 6 semaines de repos prénatal (1 semaine obligatoire et 5 semaines facultatives) et d’au minimum 9 semaines de repos postnatal.

La travailleuse enceinte est dans l’obligation d’arrêter toute activité professionnelle au moins une semaine avant la date présumée de l’accouchement. Il s’agit de la semaine prénatale obligatoire. Elle peut, à sa demande, prendre plus que cette semaine obligatoire avec un maximum de 5 semaines précédant la semaine prénatale obligatoire. Une fois la date réelle d’accouchement connue, débute alors le congé postnatal d’au minimum 9 semaines qui peut être prolongé de tout ou partie du repos prénatal facultatif qui n’a pas été utilisé et avec un maximum de 5 semaines.

Auparavant, les travailleuses en incapacité de travail ou en écartement complet, par exemple, durant les 6 semaines précédant leur repos de maternité étaient souvent amenées à perdre un certain nombre de jours de leur congé postnatal.

Désormais, cela est terminé. Des changements ont été apportés au congé de maternité par la loi du 12 juin 2020 modifiant les périodes d'absences survenues durant le repos prénatal et pouvant être prises en compte pour la prolongation du repos postnatal. Cette loi entre en vigueur avec un effet rétroactif au 01/03/2020.

À présent, le chômage temporaire pour cause de force majeure, le chômage économique des employés, l’incapacité de travail et l’écartement complet du travail sont assimilés à des périodes de travail en vue de la prolongation du congé de maternité.  En d’autres termes, des telles absences, lorsqu’elles interviennent dans la période prénatale, ne réduisent plus le droit au congé.

Dans l’hypothèse où la poursuite de l’activité professionnelle constitue un risque pour la grossesse ou pour votre travailleuse, la médecine du travail peut constater ce risque et décider d’écarter la travailleuse de son poste de travail. A partir de ce constat, elle sera prise en charge par sa mutualité. Pensez à prendre contact avec votre service externe de prévention et protection au travail.

 

L'équipe Pharma RH

Lire la suite...

 

SSPF- Conférence en ligne ce soir
06-10-2020

Bonjour, 

Nous vous invitons à rejoindre la conférence en ligne de ce soir proposée par le Prof. Dogné sur le thème suivant :
' Et si c'était le médicament? Causes possibles des troubles qui affectent le patient '.

Rendez-vous à 20h30 devant votre écran!

Précision importante - pour avoir accès à la conférence en ligne « Et si c’était le médicament » de ce mardi soir, vous devez :

  • Être inscrit(e) au cycle général 2020 sur les sites de Mons, Tournai, Namur, Charleroi ou Arlon/Luxembourg
  • Avoir complété le formulaire d’accès à la conférence envoyé par mail le 1er octobre

Si vous avez réalisé ces deux étapes, vous recevrez ce jour à 17h le lien pour vous connecter à 20h30.

  • Si vous n’êtes pas encore inscrit, merci de le faire via notre site : www.sspf.be ou en appelant le 081/25.14.19 afin de recevoir, vous aussi le lien d’inscription par mail.

Si vous ne pouvez pas la suivre en direct, elle se trouvera dans votre espace membre d'ici quelques jours...

 

Rappel: formation en matinée en présentiel le mardi 10/11 à l'Union: diabète de type II par le Pharmacien Véronique Liépin.

8h30-12h30 - 8 crédits

 

Téléchargez ici , la liste des prochains rendez-vous en ligne et/ou en présentiel.

La SSPF

 

Lire la suite...

 

Message-vidéo de notre vice-Président Koen Straetmans
06-10-2020

Koen Straetmans, vice-président de l'APB s'adresse au pharmaciens ce 1er ocobre 2020 :

1. Plan de phasage de la dispensation

2. Etat de la situation des livraisons grossistes

3. Nouveau : prescription par les pharmaciens sous certaines conditions

 

Pour visulaiser la vidéo: cliquez ici

Lire la suite...

 

CAP 48 - c'est maintenant
04-10-2020

Chaque année, les bénévoles CAP48 vendent des milliers de post-its afin de soutenir diverses associations. L'année passé, la vente des post-its a généré un retour de plus de 1.200.000 euros! 

Si nous voulons atteindre la moitié de ce chiffre, chaque pharmacie participante doit vendre au minimum 3 à 4 présentoirs. Plus que jamais notre soutien est important afin que CAP48 puisse continuer à subsidier les associations qui ont besoin d’elle ou plutôt qui ont besoin de nous!

N’hésitez pas à contacter votre bénévole si vous avez besoin d'un réassort. 

Vous n'avez pas encore de post-its et souhaitez participer à l’action CAP48? Envoyez-nous un e-mail à info@aup-net

Vous n'avez pas encore fait votre selfie CAP48? Rendez-vous sur http://monselfiecap48.be  et inondez les réseaux sociaux de votre soutien à CAP48!
L'occasion également de faire de chouette photo d'équipe pour la bonne cause.

MERCI! 

Lire la suite...

 

Nouveau magazine APB
29-09-2020

Madame, Monsieur, 

Vous l'avez peut-être déjà vue : la campagne d’information autour du nouveau magazine du pharmacien de référence « mon pharmacien, ma référence ! » a démarré fin août.
Avec la parution d’un numéro test, l’APB souhaite, dans un premier temps, sonder les pharmaciens et des lecteurs potentiels afin de voir ce qu’ils en pensent avant de lancer le magazine avec un « vrai » premier numéro.

L'URPPN soutient cette action et vous offre une dizaine de magazines à distribuer auprès de vos patients.  

Si ce magazine vous plait, que vous souhaitez continuer à le distribuer, c' est en décembre 2020 que sortira dans les pharmacies le premier « vrai » numéro de « mon pharmacien, ma référence ! ». Voici un aperçu des dates de livraison des prochaines éditions :  

  • Décembre 2020 : entre le 07/12 et le 11/12 
  • Mars 2021 : entre le 22/03 et le 26/03 
  • Juin 2021 : entre le 31/05 et le 04/06 
  • Septembre 2021 : entre le 27/09 et le 01/10 

Pour plus d’informations, nous vous invitons à suivre les liens suivants :  

Version digitale du numéro d’essai 

Questionnaire de feedback   

Mediaroom : matériel à utiliser
 

D’avance, nous vous remercions pour votre soutien dans cette campagne d’information ! 

 

Témoignages d'autres pharmaciens sur la page facebook 'my APB'

voir la vidéo du Pharmacien Samuel Libert

voir la vidéo du Pharmacien Alain Chaspierre

Lire la suite...

Les cookies implantés par www.urppn.be permettent de stocker des informations relatives à la navigation sur le site (dates, pages, heures), ainsi qu'aux éventuelles données saisies par les internautes au cours de leur visite (recherches, login, email, mot de passe).
Ces cookies sont conservés sur le poste informatique de l'internaute pour une durée variable allant jusqu'à 1 an et peuvent être lus et utilisés par www.urppn.be lors d'une visite ultérieure de l'internaute sur le présent site.